Transsiberien
du 01/07/2011 au 31/07/2011

Cette fois c'est parti !! Direction la Russie du Nord-Ouest au Sud-Est en passant par la plus grande ligne ferroviaire au monde soit plus de 9 288 km de voies ferrées et 990 gares !! La première semaine sera studieuse puisque le congrès EUCASS débute le 04 juillet et se termine le 08. Cela nous laissera le temps d'explorer la ville de Pierre le Grand tourné vers l'Europe occidentale. Puis départ pour Moscou en avion pour prendre le train et commencer le long périple à la recherche de la Russie orientale !


Pages:123456
Paris, le 31 Juillet 2011

Eternelle Russie

Dernier billet en guise de conclusion à ce bref périple fantastique dans la Russie éternelle. Bref, car la longueur du séjour ne saurait donner un échantillon complet et exhaustif de cet immense pays aux origines diverses et aux nombreuses facettes. Tentons toutefois de décrire l'image qui ressort de mes nombreuses rencontres.

Malgré la vision fortement subjective que j'avais de la Russie lors de mon départ, je crois que ce qui ressort le plus c'est avant tout le contraste singulier de l'image qu'ont les RUSSES de leur pays. D'abord, le contraste entre la volonté de liberté issue de la frustration soviétique et la conscience de qualités perdues dans le régime actuel. L'éducation par exemple ! Toutes les personnes que j'ai rencontrées étaient d'accord pour dire que le régime soviétique avait su instaurer un accès aux connaissances performant, pour tous et compétant ! Ils sont aussi d'accord pour dire que le système éducatif actuel est très pauvre dans tous les sens du terme. Les livres par exemple, ont quasiment le même prix qu'en europe alors que le salaire de base est deux à trois fois moins élevé.
La vie de la Russie d'aujourd'hui, dont l'économie est basée sur le gaz, le pétrole et l'aluminium, est dominée par cette sensation de liberté globale. Nombreux sont les russes qui ont conscience du manque de démocratie réelle mais qui se sentent malgrè tout libre de pensée. Même si les jeunes s'intéressent peu à la politique, ils n'ont pas d'attirance particulière pour Vladimir Poutine mais lui reconnaissent des qualités de leader qui a su redresser la situation désastreuse laissée par le gouvernement Eltsine. Les principaux trous noirs de la société russe actuelle restent la corruption qui règne chez les hauts dirigeants qui profitent de leur position pour s'enrichir et partent à l'étranger pour dépenser leur argent. Les problèmes d'alcoolisme sont aussi très encrés dans la vie quotidienne. En juillet pendant mon séjour, une loi à été votée à St-Petersbourg pour interdire la vente d'alcool fort après 23h dans tous les magasins.
Concernant le coût de la vie en Russie, il reste bien plus faible qu'en europe. Cela dépend bien sûr des endroits mais sortie des grandes villes, un bon repas avec des aliments du coin reviens à 400 roubles (10 euros), les clopes sont à 50 roubles (1 euro), le métro entre 20 et 30 rouble, dans les petites villes, un trajet en bus coute entre 10 et 15 roubles. Le logement reste cher par rapport au revenus et rare sont les Russes qui habitent seul. La plupart partagent le loyer dans des appartements communautaires ou ont hérité d'une habitation de leur parents.

Au cours de mon voyage, on m'a aussi beaucoup demandé mon avis sur la france d'aujourd'hui. Les personnes que j'ai rencontrées m'ont surtout parlé de la position française en Lybie en la comparant avec la présence américaine en Irak.
L'image de la france en Russie reste basée sur l'art, la bouffe et le vin. De nombreux chanteurs et acteurs français sont très appréciés en Russie comme Patricia Kass, Edith Piaf, Belmondo, Louis Defunés, Zaz, Catherine Deneuve.

Enfin, concernant le climat au moi de juillet, les russes n'ont rien à envier aux latitudes tropicales !! La température est rarement descendue au dessous de 25 degrés sauf la nuit qui a des vertus rafraichissantes surtout dans la région d'Irkutsk. J'ai eu quelques jours de pluie, soit sous forme de grosse goutes, soit sous forme de bruine légère. Les moustiques sont assez violents à partir de 21h mais restent relativement discrets en journée.
Concernant la bouffe, j'ai mangé les meilleurs pommes de terre, des fraises et des framboises au goût savoureux, de la viande tendre comme du beurre et des pâtisseries délicieuses. Le fromage par contre reste peu savoureux malgré mes nombreux achats à divers endroits. Le petit déjeuner Russe est composé de nombreux Poridge différent (céréales) avec du lait ou de l'eau, accompagné de confiture.

Voilà, ce petit échantillon de la Russie s'achève et me laissera un souvenir intense et merveilleusement agréable. Ce qui me restera ce sont les nombreuses et diverses rencontrent riche en échanges. Même si les russe peuvent paraître froid et réservé au premier abord, ceux que j'ai rencontré ont montré une générosité et une ouverture dépassant toute mes attentes ! J'ai trouvé en Russie des qualités humaines véritable et des échanges profonds et sincères. J'ai peut-être eu de la chance dans mes rencontres mais je préfère garder cette idée naïve selon laquelle toute rencontre peut être riche et intense si elle veut dire échange et partage.

Спасибо большое, красивое и вечное России !

Commentaires


Valérie (le 20/09/2012 , 16h55min15s):
J'ai fait le même trajet cet été avec une escale en plus à Khabarovsk: ça vaut le coup !!!
En tout cas j'ai envie d'y retourner !! Et ce petit blog m'a bien servi pour préparer mon voyage surtout coté couchsurfing, billet de train et trajet !!
Merci encore !

Valérie (le 16/05/2012 , 17h37min48s):
Ok, j'hésitais encore pour partir mais maintenant je suis décidée, je fonce !
Merci,

Julia (le 05/10/2011 , 16h40min23s):
Nice trip man ! I'd like to do the same next year ! I'll maybe ask you for some advice !
by,

Publier un commentaire !!

Verificateur:
(les 7 lettres qui debutent les rubriques du menu HPP..)

Vladivostok-Moscou-St-Petersbourg, le 29 Juillet 2011

Good by Leningrad

Bon voilà ! C'est le jour du départ !

Je dois faire mes adieux à Vladivostok, à la Sibérie et à la Russie orientale pour rejoindre Moscou puis St-Petersbourg dans la partie Européenne. Veronika m'accompagne à la gare pour me dire au revoir sur le quai du bus 107 qui relie la gare à l'aéroport !
8h de vol pour relier Vladivostok à Moscou dans l'airbus A333 de la compagnie Aeroflot ! 8h pour parcourir les 9288km que j'ai mis 3 semaines à traverser en train ! Arrivée à Moscou, pour une petite pause de 3h puis retour aux sources à St-petersbourg en fin d'après midi ! C'est toujours une sensation forte de revenir dans un lieu que l'on a découvert et de retrouver des points de repères !! Je me rend directement dans le centre ville à la gare de Moscou pour poser mes bagages à la consigne automatique et retrouver Dasha sur la Nievski Prospekt !! Retrouvailles heureuses et festives avec ma première hôte de Russie !! Je lui raconte mon voyage en parcourant les rues dans la fraicheur humide de la nuit qui cette fois est un peu plus marquée ! Nous retrouvons des amis à Dasha pour trinquer à la santé de la grande et belle Russie !! Visite des quartiers sud et des rives de la Nieva. Après des heures de marchent, de débats, de discussions et de rigolades, nous arrivons aux répétitions de la commémoration maritime. Un sous-marin et des Navires militaires sont postés sur la Nieva. Petit-déjeuner sur un café-péniche de la Nieva pour terminer cette dernière nuit Russe !! En début de matinée, retour à l'appartement de l'ami de Dasha pour entamer quelques débats philosophiques autour de quelques sucreries locales. Vers 13h, c'est l'heure de partir pour l'aéroport !! Je n'ai pas trop envie de partir et que tout ça se termine !! Non seulement il faut rentrer, mais en plus il faut dire au revoir !! En promettant de se retrouver à Paris, je laisse donc Dasha sur les bords de Nievsky Prospect, la gorge un peu serrée et les yeux fatigués ! Retour au Terminal 2 de l'aéroport Pulkovo où j'attrape de justesse mon avion pour Paris en laissant derrière moi un voyage fantastique et fabuleux, des gens merveilleux et des souvenirs inoubliables. Les yeux un peu humides, je retrouve la France un peu perdu et un peu fatigué par ses dernières 45 heures sans sommeil.

Da Svidania la Russie, à très vite !!!!

Commentaires


Simon (le 16/09/2011 , 16h49min07s):
Juste un test pour voir si les commentaires fonctionnent bien...

Publier un commentaire !!

Verificateur:
(les 7 lettres qui debutent les rubriques du menu HPP..)

Vladivostok, le 27 Juillet 2011

Vladivostok

Vladivostok !!!!

Après l'arrêt complet du train, j'enfourche mon sac et je me dirrige vers la sortie !! Olga la provodnitsa me dit au revoir !! Je descend les quelques marche qui me séparent du sol puis je bondis sur le quai !! "C'est un petit pas pour moi, mais un pas de géant pour mon existence !!! " !! Je parcourt le quai, il fait nuit, je doit me presser un peu car Veronika, mon hôte veille mon arrivée !! J'arrive devant la gare et je me jette dans le premier Taxi jaune que je trouve !! Il me conduit au nord de la ville, à Zavoiko 6 !! Le parcourt en taxi est vraiment impressionnant, j'ai l'impression d'être dans les montagnes russes !! Les rues sont très vallonnées !! En arrivant, je retrouve donc Veronika et Sasha son ami !! Sasha dort déjà car il travaille tôt demain matin !! Complétement excité par cette arrivée, je m'endort tardivement en repensant à tout le chemin parcouru !!

Le lendemain, Veronika me ballade dans la ville !! Le temps est magnifique, il fait très chaud, on se croirait dans le sud de la france (en même temps c'est quasiment la même latitude)!! Vladivostok est une ville de 260000 habitants, au bord de la mer du japon. Le port de la ville en est la principale vitrine et le trafic maritime est essentiellement destiné aux import/export avec le Japon et la Korée du Sud. D'ailleur la majorité des voitures sont importées du Japon et ont donc le volant à droite...
La ville est vraiment agréable et les points de vues sur la ville sont nombreux. Les travaux aussi sont partout, entre la construction de ponts pour relier les différentes parties de la ville, et la plage qui est en complète restructuration. La population est très différentes de celle de Moscou ou de Ekaterinburg, il y a beaucoup de koréen ou de Japonais. Les koréen sont les travailleurs de masse ici, on les trouve dans la restauration, dans le bâtiment et les activités industrielles du port.

Le soir, je passe du temps avec Sasha et Veronika dans leur apartement. Veronika viens de finir ses études de marketing (oui encore une....) et cherche du travail à Vladivostok. Sasha est un artiste de rue qui s'occupe de redonner à la ville des couleurs artistiques sous la forme de dessins ou de peinture. Il est aussi poète à ses heures et a réalisé de nombreux court-métrages un peu trash sur le genre humain !!
Le lendemain, je parcours la ville seul en me perdant dans les rue comme j'aime, je vais sur le port puis je cherche un accés wifi pour pouvoir conter mon arrivée !! Dans un bar je retrouve Katerina, une couchsurfeuse curieuse de rencontrer des étrangers. Le soir elle nous emmène vers le phare de la ville ! Un moment sauvage loin du bruit de la ville !! Into the Wild !!!!
En fin de soirée, petit resto dans le centre ville avant d'aller à la gare pour voir partir le train 001, le "Russia" à destination de Moscou !! Lors du départ, une musique retenti dans la gare en guise d'adieu aux voyageurs qui s'apprêtent à passer 7 jours dans le train !!

Aujourd'hui, dernier jour avant le retour à St-Petersbourg, l'occasion de flâner encore un peu dans la ville sous le crachin humide du jour. Ce soir, petit concert de ukulélé et court de chanson russe....

Commentaires


Publier un commentaire !!

Verificateur:
(les 7 lettres qui debutent les rubriques du menu HPP..)

Train 240, le 24 Juillet 2011

Irkutsk-Vladivostok

Alors que le soleil se couche tranquillement sur la taïga de l'oblaste de Tchita et la rivière Ingoda, je prend ma place préférée pour conter les dernières 24 heures à la lumière de ma couchette favorite, la numéro 13 !
Le départ d'Irkutsk fut émouvant et rapide !! Après avoir rangé mon bordel entropique de ses trois jours passés chez Nastia (Diminutif d'Anastasia), je file à la gare pour poser mon sac à la consigne. Dans le bus, je croise un jeune russe qui chante à tue tête une chanson de Natasha St-Pierre...ça arrive ! Je lui demande s'il parle français, son visage s'illumine et il me fait la conversation !! Anatol est un fan de la france et de la chanson française ! Il a apris le français en chantant et j'avoue qu'il se débrouille magnifiquement !! Il a un look assez tendance, de grande lunettes de soleil et une casquette noir un peu trop grande pour lui... Il m'accompagne à la gare et m'explique qu'il voudrait bien devenir guide pour touriste français à Irkutsk ou sur l'île Okhlon !! Je lui donne quelques phrase utile pour séduire les français ! Pour me remercier, il m'accompagne jusqu'à l'arrêt de bus où j'ai rendez-vous avec Denis le pote batteur d'Anastasia. Arrivé à destination il me quitte et me demande de parler de lui dans mes récits...voici chose faite !! Si un jour vous croisez un petit bonhomme souriant proposant une visite gratuite d'Irkutsk...c'est Anatol !!
Je retrouve donc Denis et Roman puis Tachik et Anton (j'avais déjà passé une soirée avec eux) qui me conduisent dans leur "garage musical" pour leur répète !! Je suis leur seul publique, ils sont plutôt content et me jouent leur chanson fétiche bien rythmée à la sauce métal Russe...j'ai du sample ! C'est du bon croyez moi !!!
Après quelques chanson, je dois partir pour la gare, Tachik et Anton se proposent de me déposer à la gare... Ils iront même jusqu'à m'accompagner sur le quai et attendre que mon train arrive !!
19h45 heure locale, le train 240 en provenance de Moscou et à Destination de Vladivostok entre en gare !! Je suis dans le wagon 21, mais pas de wagon 21... ! Tachik demande à la Provodnitsa, ils vont rajouter un wagon ! Ouf !
Mes deux camarades me font alors leurs adieux en m'embrassant chaleureusement et me demande de revenir en hiver pour aller skier avec eux !! Je n'y manquerai pas !

Départ d'Irkoutsk à 20h20 pour trois jours de voyage. Je retrouve la couchette 13 en bas à gauche ! Avec moi, Youlia qui roule jusqu'à Khabarovsk et un couple de russe Dimitri et Katerina qui passerons juste la nuit dans le train pour se rendre à Bada, village connu pour ses lampes...les lampes Bada....(c'était le mot du jour....désolé).
Les première heures du trajet sont les plus spectaculaires ! Le train longe tranquilement la rive sud du Lac Baïkal pendant que le soleil se couche sur les monts Sayan à cheval entre la Mongolie et la Russie, tout ça vue depuis la lucarne de la dernière voiture du train avec une clope et une bière Baîkal partagée avec Dimitri...franchement elle est pas belle la Russie ?

Ayant eu du mal à fermer l'oeil après tout ce spectacle et la fenêtre de notre compartiment étant bloqué en position ouverte, la couverture bleu et blanche ne fut point de trop pour cette première nuit fraiche à bord. Le lendemain, nous ne sommes plus que deux dans le compartiment, alors j'apprends la bataille corse à Youlia qui a l'air d'aimer ce jeux. Bon j'allais pas me lancer dans les explications du Rami en Russe je suis pas encore assez bon...

Le trajet continue dans un paysage beaucoup plus valoné, dans la Taïga qui s'étend à perte de vue. On trouve déjà beaucoup plus d'asiatique dans le train due à la proximité de la Mongolie. Arrivée à Oulan-Oude, une famille Mongole monte à bord. Ils sont venu d'Oulan-Bator et vont passer des vacances à Khabarovsk.

En fin d'aprem, je commence à faire les comptes de mes provisions !! Il me reste un plat lyophilisé, quelques gâteaux acheté à Irkutsk, du thé, quelques sachets de café ! et de l'eau tiède dans ma gourde ramollie par la chaleur ambiante ! Je décide donc de partir en vadrouille dans le train, à la recherche du wagon restaurant ! J'y déguste avec délectation une salade de bétraves rouges avec des oeufs, de la crème et des concombres bien frais accompagnée d'une bière bien fraiche !! Pendant le repas, je franchis mon 7000ème kilomètre depuis Moscou en arrivant à Amazar et sa gare colorée abritant une sorte de "casse" de locomotives à vapeur.
Avant la nuit, je joue quelques airs au Ukulélé et les deux provodnitsa, intriguées viennent se mêlée à nous et commencent à chanter quand j'entame "Otchi Tshiornié"...je rage un peu car mon appareil photo n'a plus de batterie, il est en train de charger, j'aurai bien voulu immortaliser cet instant de musique partagé !!

Depuis 700 km, le train longe le fleuve Amour qui donne son nom à l'oblaste locale. A Svobodny, un couple vient nous tenir compagnie, Cergy et Natalia qui vont jusqu'à Khabarovsk. Cergy est un officier de police en vacance qui est assez fier de son pays. Je lui demande ce qu'il pense de Poutine, il me répond vaguement en me faisant comprendre qu'on peux lui reprocher beaucoup de choses mais que la situation actuelle est bien meilleur que sous Boris Eltsine. Je lui parle du régime soviétique, il essaye de m'expliquer que si Staline n'avait pas été là, la Russie serait encore soviétique. C'est dommage d'être séparé par la langue car j'aurai beaucoup aimé discuter d'avantage avec Cergy...
Bref, la dernière nuit à bord arrive et je me sens déjà triste de passer ma dernière nuit ici à partager et apprendre tant de choses différentes avec tout ces gens. Je n'arrive pas à dormir, je repense à tout, d'un coup !! C'est vraiment super d'être là !! Je ne voudrais être nul part ailleurs à ce moment là !!!

Le lendemain, au bout de 8523km, le train franchit le fleuve Amour sur un pont de 2.5km de long (le pont le plus long de la ligne) et fait halte à Khabarovsk ou mes compagnons de cabine m'abandonnent. En allumant mon téléphone, il me signal que le fuseau horair à changer et indique Paris+9h !!

Le train repart et fait cap au sud pour la dernière ligne droite de 735km vers Vladivostok ! Seul dans ma cabine, j'en profite pour penser et rêver ! Je n'ai jamais été aussi proche du but, de la destination dont je rêve depuis des années sans trop savoir pourquoi ! J'essaye de trouver une explication à cette attirance fusionnelle avec un endroit mystérieux dont je ne connais rien, pas même une photo ou une histoire !! Perdu dans mes tergiversations géographiques, longeant la voie tendue entre la frontière chinoise à l'ouest et le fleuve Oussouri à l'est, je m'endors paisiblement pendant que passent les heures. Une heure avant l'arrivée Olga la provodnitsa me réveille, VLADIVOSTOCK dans une heure !!! Je range mon bordel encore une fois, puis je fonce vers Olga pour la prendre en photo !!! Elle refuse, elle fait la grimace !!!! J'essaye de la convaincre, elle a vraiment été gentille avec moi, alors je veux un souvenir d'elle !! Finalement, elle me donne son plus beau sourire et me donne cette photo avec plaisir !!!
Il fait nuit dehors, c'est frustrant, je ne vois rien, le train descend doucement les collines pour arriver en ville, près de la côte sud de la mer du Japon !!! Le train ralenti, mon coeur commence à battre, je suis fin près, chargé, paré, j'aperçois les premiers mètres du quai de la gare, le train continue de ralentir, je suis collé à la fenêtre, j'ai envie de bondir, il est minuit quatorze, on entend la détente de la soupape du train, la fenêtre est entrouverte, on peux déjà sentir l'odeur iodé du bord de mer, le train diminue sa vitesse et bascule brusquement d'une vitesse non nulle à une vitesse nul, je trébuche, je souris !! ça y est, je suis arrivé à Vlodivostok !!

Commentaires


Jourka (le 15/10/2011 , 20h49min46s):
Bound in the lake ? Did you try ?

Publier un commentaire !!

Verificateur:
(les 7 lettres qui debutent les rubriques du menu HPP..)

Pages:123456