Madrid
du 16/04/2012 au 21/04/2012

Madrid, 600km², 3.4 million d'habitants. Ville tourmentée par l'histoire espagnole, de la dynastie des Bourbon à Franco en passant par Bonaparte (Joseph), la capitale espagnole tire son nom de l’arabe hispanique Mayrit: « lieu qui reçoit de l’eau en abondance ». Les origines de Madrid remontent à la période musulmane de l'histoire de l'Espagne. Sa fondation fut ordonnée à la fin du IXe siècle par l'émir de Cordoue Muhammed Ier qui souhaitait établir une forteresse sur les rives du Manzanares. Situé entre les communautés autonomes de Castille-de-la-Manche et de Castille-de-Leon, la communauté autonome de Madrid est un peu l'île de France espagnole et regroupe 6 million d'habitants. A quelques jours du premier tour des élections française, nous tenterons de sentir le pouls culturel, historique et politique de nos voisins "au pays deguede castille..."


Pages:12
Tolède, le 20 Avril 2012

El pueblo Unido

Aujourd'hui départ pour Tolède à 70 km au sud-ouest de Madrid. Un petit problème de dates lors des réservations de billets, nous obligera à prendre le train de 12h20....un peu agacés par cette erreur mal venue, nous gagnons donc la capitale de Castille de la Mancha vers 13h à bord du TGV local qui relie Madrid à Tolède en 30 minutes pour 15 euros.

La ville de Tolède, fondée par les romains un peu avant JC, compte un peu plus de 80 mille habitants. Installé sur un rocher, la ville est très sinueuse au style médiévale. Connue pour son Massepain et son fromage Manchego (brebis), elle renferme des havre de paix ou il fait bon se reposer ! L'après midi, petite promenade le long du Rio Tajo qui coule autour de la ville et longe les remparts. La région est vraiment agréable, on y resterait bien quelques jours pour se balader dans la campagne castillane...

Retour à Madrid vers 21h pour boucler les bagages et ranger un peu, le départ est prévu demain !! Ce soir direction le quartier de Bilbao pour une soirée organisé par Couchsurfing. En dégustant quelques Mojitos et autres Bières madrilènes, c'est l'occasion de rencontrer des gens du coin et aussi d’ailleurs ! Jordi, Manuel, Julia, Juan nous explique que Madrid est très touché par la crise et qu'il est très difficile de trouver un emploi en ce moment. Politiquement, c'est un désastre et les mesures récemment adoptées par le gouvernement libéral pour réduire les budgets de la santé et de l'éducation n'arrangent rien !!! Au fil de la soirée, on discute, on fait connaissance, on se sens presque chez nous et on se laisse porter en faisant nos adieux à Madrid.

La cité Madrilène nous aura livré quelques aspects touchant durant cette semaine. Elle a encore bien des choses à dire, et bien qu'un peu déçu par la ville en elle-même, nous rentrons réjouit par se séjour espagnol ! Réjouit par l'espoir que les rencontres sont le fruit du bonheur et que les mesures politiques ne pourront jamais détruire les liens qui se créent dans la diversité, dans la culture et dans le partage, nous rentrons en France en fredonnant l'espoir: El pueblo Unido, jamas sera vencido...

Commentaires


Publier un commentaire !!

Verificateur:
(les 7 lettres qui debutent les rubriques du menu HPP..)

Prado, Bernabeu, le 19 Avril 2012

Mise à nue

La pluie est là aujourd'hui, il va falloir se réfugier dans un musée !! LE musée de Madrid: Le Prado !!! A défaut de pouvoir approfondir nos connaissances historiques réfugions nous dans la peinture ! Bien que très peu connaisseur de la chose, quelques tableaux méritent le détour à mon avis. Les artistes majeurs sont ici Goya et Velasquez ! A travers certaines peintures, ont peut voir un miroir de l'histoire. Par exemple les tableaux de Goya "3 mai" et "4 mai" illustre la révolte de Madrid contre les armées de Napoléon en 1808. Mais en prenant le risque d'être nombriliste et réducteur, je ne suis pas venu au prado pour admirer des toiles que je ne suis pas capable de comprendre...je suis venu au prado car Jostein Gaarder m'en a donné envie !! Dans son roman "Maya" datant de 1999, Gaarder s'attache à deux personnages qui passent par le prado pour admirer une seule oeuvre de Goya, personnage centrale du roman !! Ce Roman a nettement influencé l'écriture de la pièce de théatre "Ne Nous Turlupitudinons pas l'esprit" dans laquelle on retrouve la peinture de Goya !! Plus tard c'est Las Pastas qui va naitre de cette pièce et bien sur "The Last Pastas" dans lequel on aperçoit furtivement la célèbre toile (pour les plus observateurs)!! Cette oeuvre c'est la Maja Desnuda...le chef-d'oeuvre de Goya ! Salle 36, elle est là devant moi, allongée....nue ! La vraie , la seule. C'est toujours un sentiment étrange de se trouver devant un original, de se trouver pendant un instant à la même place que l'auteur, d’apercevoir le mince relief des croutes de peinture ou les traces discrètes laissées par le pinceau. Bref moment particulier devant cette femme mystérieuse dont on ignore l'identité et dont le visage si posé, contraste avec le reste du tableau. Sa soeur la maja vestida est quand à elle partie à Barcelone pour se refaire une beauté...

Quittons le prado, la pluie est partie ! Une petite remarque: le prix d'entrée à 12 euros est un peu excessif au regard de la taille du musée qui est certes vaste mais ne représente qu'un quart du louvre par exemple....
Bref pour la suite, nous partons à la recherche de la chocolaterie "San Gines" célèbre pour ses chocolats chauds accompagnés de Churos....! En route, nous rencontrons Miguel qui nous indique la route et nous accompagne jusqu'à la chocolaterie ! Il nous explique que les madrilènes ne connaissent plus l'histoire. La ville est sortie de la dictature depuis à peine 30 ans et depuis, les espagnols tentent de retrouver leur identité. Pour l'instant c'est le football qui rassemble. En fin d'après-midi, nous sortons du centre-ville pour aller plus au nord dans le quartier d'affaires. Ce quartier très austère ou les tours de béton assombrissent le paysage, montre bien l'état de l'espagne, ravagée par une gestion politique désastreuse, pays d'europe possédant les plus grandes inégalités. Certes il nous manque beaucoup de choses pour faire le tour de la question mais il suffit de parcourir Madrid pour constater le grand nombre de personnes dans le besoins. Miguel nous explique que trouver un logement et un emploi en espagne devient de plus en plus difficile.
C'est également dans ce quartier d'affaire que se situe le stade Bernabeu du Real de Madrid. Samedi prochain a lieu le classico espagnol en Madrid et Barcelone (match de championnat digne d'une finale de coupe d'europe...). Des affiches publicitaires nous montrent un homme âgé tout excité la mine réjouit devant sa télévision avec une écharpe de supporter, dans le fond du salon on aperçoit un brancard et deux pompiers qui transportent un corps de femme sous un drap (sans doute la femme morte de l'homme agé), le texte de cette publicité: "Le classico c'est le classico". Cela montre à quel point le football est important ici. Trop important ? Surement ! Surtout lorsque l'on sait les sommes d'argent mises en jeu dans le championnat espagnol (100 fois le budget de ligue 1 en france). Pourquoi la foule se passionne toujours pour des hommes qui la méprise ? Vaste sujet ? ...

Demain direction Toledo la capitale historique et médiévale de l'Espagne.

Commentaires


Publier un commentaire !!

Verificateur:
(les 7 lettres qui debutent les rubriques du menu HPP..)

Campus, Museo Reina Sofia, le 18 Avril 2012

Le sang de l'Histoire

Le temps est augris aujourd'hui...au gris ! C'est aussi le jour international des musées du patrimoine !! L'occasion d'en apprendre un peu plus sur l'histoire de l'Espagne me direz-vous !! Oui sauf que LE musée historique de la ville est fermé "pour rénovation" depuis 4 ans.... mais que ce passe-t'il donc ? Une ville avec une histoire aussi riche et controversé aurait-elle honte ou peur d'affirmer et d'exposer ses racines ? La question est ouverte !
La journée débute vers le nord sur le campus universitaire un peu triste mais vivant. On y trouve le musée des Amériques qui retrace l'histoire des conquêtes espagnoles et des civilisations amérindiennes. Le début est accès sur les "découvertes" et les raisons financières qui poussèrent les européens à explorer des contrés inconnues. La suite se penche sur la diversité des cultures et des civilisations présentent en Amérique avant le XVème siècle. C'est l'occasion de comprendre un peu mieux cette partie de l'histoire espagnole.
Si l'histoire espagnole est marquée par de nombreux événements clés assez différents elle peut se résumer par la "Reconquête". Les musulmans colonisent l’Espagne dès le 8ème siècle, s'en suit alors une longue reconquête chrétienne qui durera jusqu'à la chute de Grenade en 1492. Puis 300 ans plus tard, c'est Napoléon qui envahira la péninsule et verra le peuple madrilène se soulever le 2 mai 1808. Mais ce n'est qu'en 1813 que la reconquête totale s'achèvera avec l'aide de l'armée de Wellington ! Cent ans plus tard, malgrès l'élection du front populaire en 1936, le générale Franco prend le pouvoir par la force et plonge le pays dans une horrible guerre civile qui se terminera en 1939 avec la chute du dernier bastion républicain: Madrid !! La dictature militaire durera jusqu'à la mort de Franco en 1975 ! Et depuis...?

Dans l'après midi, avant de se rendre au musée de la reine Sophia, histoire de trouver des témoignages historiques dans les quelques tableaux exposés dans la collection permanente, nous arrivons à la place des Cortes (députés espagnoles), devant l'assemblée Nationale espagnole. L'architecture est très semblable à celle du palais bourbon de Paris. Cette chambre basse du parlement compte 350 députés (contre 577 en France).
En fin d'après midi, visite du musée de la reine Sophia dans lequel on trouve le célèbre "Guernica" de Picasso !! Scène terriblement violente qui illustre l'horreur de la guerre. Picasso avait-il en lui ce passé historique de lutte lorsqu'il a peint Guernica ? Peut-être...
On trouve également des documents relatifs à la guerre civile espagnole et à la guerre de propagande qui faisait rage. D'un coté Franco dictateur soutenue par l'Allemagne Nazi, de l'autre les républicains du front-populaire soutenue en partie par le régime soviétique et par Léon Blum... Faut-il y voir les prémisses sanglantes de la guerre froide ?

Quittons un peu l'histoire pour embrasser la culture !! Quoi de mieux pour clôturer la journée, qu'une soirée à Casapatas !! Tout commence par un cadre magnifique des année 50 et un menu allèchant !! Queue de Taureau en sauce et boudin aux épices, le tout arrosé d'un excellent Rioja de 2006 !! Sublime !! La soirée s'achève dans l'arrière salle du restaurant ou l'on peut admirer une concert de Flamenco. Une claque énorme qui vient des tripes des deux danseurs qui nous laisse pantois. La fierté de la danse, la force des pas et la profondeur de la musique font de cet art une merveille dure !

Demain c'est prado !! On a rendez-vous avec les oeuvres de Goya et une certaine Maja Desnuda...

Commentaires


Publier un commentaire !!

Verificateur:
(les 7 lettres qui debutent les rubriques du menu HPP..)

Centro Historico, le 17 Avril 2012

Tour d'horizon

Madrid se lève tard, comme nous !! Pour un aperçu de la ville en pyjama c'est donc parfait !! Si Jacques Dutronc devait chanter Madrid ce ne serait plus à cinq heures mais à onze heures !

Petit tour de la place d'espagne pour admirer les statues de Don Quijote et de Sancho Pansa, les deux personnages de Cervantes qui trône lui aussi sur la place. Puis départ vers le nord dans des quartiers résidentiels un peu chics et sans intérets...donc rapide mais bonne mise en jambes !! Cette partie de la ville n'est pas très "pratique"...surtout pour les piétons !
En fin de matinée (la matinée Madrilène se termine vers 14h), visite du jardin du "buen retiro", le parc central de la ville, havre de silence et de paix ! Au centre du parc, petite pause déjeuner au bord de l'étang, l'occasion de gouter le fromage et le chorizo de la veille puis flânerie autour de la fone du parc.
L'après midi, direction la gare principale, pour acheter les billets pour Tolède !! Départ prévu Vendredi matin ! La gare de Madrid-Atocha est tristement célèbre pour les attentats de 2004 qui avaient fait tant de victimes dans le metro et dans quelques trains de banlieues.
Poursuite de la journée dans le quartier populaire de Lavapiès. Ce quartier regroupe un grand nombre de personnes issues de l'immigration. Le quartier est vraiment agréable et vivant. On peut y trouver de nombreux commerces divers. Les façades très colorées, reflet de leurs habitants, exhibent des modes de vies variés et ouvert sur l'extérieur. Un peu plus loin, nous arrivons vers la Cathédrale de San Isidro datant de 1620, un an après la construction de la Plaza Mayor à quelques mètres de là sous le règne de Philippe 3. Cette place aux allures médiévales est une place touristique de Madrid ou l'on peut manger des spécialités locales ou déguster une cerveza sur les pavés restaurées au 18eme siècle.
En fin d'après midi, détour par le palais royal, majestueux mais un peu dsertique car il parait que le roi n'y séjourne que 5% du temps... a coté se trouve le sénat, chambre haute du parlement espagnol. La proximité du sénat et du palais royal peu sembler amusante dans une monarchie constitutionnelle ou le roi n'a que peu de pouvoir.

Ce soir le Real Madrid affronte Munich en demie-finale aller de la coupe d'Europe ! Cela signifie que (même si le match est à Munich) tous les bars sont pris d’assaut par les supporters !! Nous arrivons tout de même à trouver un bar à bière relativement neutre dans le quartier de Bilbao. L'occasion de déguster quelques bières brunes Madrilènes avec quelques beignets de poulets et un assortiment de salades. Copieux !!! Très copieux !!!
Retour au bercail vers 0h00 et malgré la défaite du Real (2 à 1) les rue sont encore très animées !! On croise même une boulangerie ouverte et quelques magasins ouverts malgré l'heure "tardive". La quartier de Bilbao est complètement différent une fois la nuit tombé ! On y découvre une population jeune qui sort pour faire la fête dans des bars "branchés" plus undergroud que jet-set. C'est dans cette folie des madrilènes débutant leur soirée que notre journée se termine, avec quelques degrès de moins....il a fait beau aujourd'hui mais pas plus de 18...que sera demain ? que sera sera !

Commentaires


Publier un commentaire !!

Verificateur:
(les 7 lettres qui debutent les rubriques du menu HPP..)

Pages:12