Edimbourg
du 10/03/2013 au 16/03/2013

Avant la bifurcation estivale, le déménagement et la montée en grade, mars 2013 sera aux couleurs des hautes terres d’Écosse et de sa capitale depuis 1437. L'occasion de faire connaissance avec l'écosse, ses paysages verdoyant, ses villes historiques et ses légendes.


Calton Hill, le 10 Mars 2013

Voyages

Hhhhhhhey !!! De retour en vadrouille pour l'escapade du mois de Mars à Edimbourg !! Cette année un goût particulier sera de mise puisque nous voyageons à trois !! Enfin presque puisque la montée en grade est prévue pour début juillet !! L'occasion de partir une dernière fois vers des lieux inconnus dans une ville aussi historique que mystérieuse... La France a fait match nulle contre l'Irlande samedi et se prépare donc à recevoir l'Ecosse la semaine prochaine pour tenter de gagner au moins un match cette année... Dans le même temps, les écossais se sont inclinés à Murrayfield contre les gallois. Il est donc tout à fait à propos de passer cette semaine à Edimbourg, capitale écossaise !!
Départ serein vers 15h30 pour Charles de Gaulle afin d'anticiper les travaux du RER B qui nous obligent à passer par Mitry-Claye, puis décollage ponctuel à 18h25 à bord de l'A319 easyjet, coiffé des initales SM.... arrivée 1H30 plus tard sur le sol écossais avec une heure de décalage par rapport à paris. L'aéroport d'Edimbourg est à l'ouest de la ville à 30 min en bus de la gare Waverley. C'est l'express Airlink 100 qui nous conduit en centre ville sous la neige qui tombe avec force depuis notre arrivée. Edimbourg est une ville de 500 mille habitants avec pour seul réseau de transport, celui des bus qui regroupe une trentaine de lignes. Un tram est pourtant en construction mais il semble se faire désirer depuis 5 ans... un peu comme si le tram de Clermont n'était achevé que depuis 2010...
Direction Calton Hill, qui sera notre abrit pour la soirée, la chambre d'hôte de portobello n'étant pas disponible ce dimanche. Calton hill est à la jonction entre 3 quartiers principaux: Newtown au nord, old town au centre et Holyrood à l'est.
Arriver à Edimbourg un dimanche soir c'est un peu comme arriver dans une maison de campagne la nuit alors que tout le monde dors, on ose pas trop faire de bruit, on ouvre timidement le frigo pour voir s'il reste des trucs à manger et on reste sur le pallier pour regarder la maison dans la nuit... Le pallier pour nous ce soir, se résume à Princes Street, North bridge et Kings Mile street. Le frigo lui, sera plus au sud vers Victoria street pour déguster un modeste burger au poulet après avoir saliver sur ceux d'un pub de Fishmarket Close qui venait de fermer ses cuisines...
Retour à Calton hill pour retrouver l'hotel et tenter de trouver un adaptateur pour les prises anglaises...
Le premier contact avec la ville est vraiment troublant, la neige rajoutant à l'ambiance romanesque un aspect surréaliste. Déjà séduit par les rues sombres et pitoresques, se séjour s'annonce prometteur ! La ville de Rankine et d'Adam Smith dont la statut trône à coté de la cathédrale St Giles nous réserve bien des surprises, de ces recoins lugubres et historiques à sa redoutable forteresse royale !

Commentaires:


Publier un commentaire !!

Verificateur:
(les 7 lettres qui debutent les rubriques du menu HPP..)